DCM 110

22$ CAD

Livraison incluse
Écouter des extraits sur

GEORGES DELERUE dirige la musique de MAURICE JAUBERT

Musiques composées par Maurice Jaubert

Enregistrement en concert de 1986 avec l'Orchestre symphonique de Madrid
Parution : 09-2003

Oeuvres composées par Maurice Jaubert (1900-1940) pour des classiques du cinéma français mettant en vedette Jean Gabin, Michel Simon, Arletty, Michèle Morgan, Jules Berry, Jean Renoir, Pierre Brasseur. Une production de la Fondation Luis Cernuda, de Séville, initialement parue sur étiquette Vinilo. Cette réédition en CD comprend un livret de 16 pages. 

 

 

1. LE JOUR SE LÈVE (1939) 16:22  Réalisé par Marcel Carné

2. L'ATALANTE (1934) 13:00  Réalisé par Jean Vigo

3. LE PETIT CHAPERON ROUGE (1929) 17:43  Réalisé par Alberto Cavalcanti

4. UN CARNET DE BAL (1937) 3:25  Réalisé par Julien Duviver

5. LE QUAI DES BRUMES (1938) 11:00  Réalisé par Marcel Carné

 
DT 61:46

 


Pierre-Marc Bellemare - La Scena Musicale, Montréal, Vol. 9 N° 5, février 2004
Dans les années 1930, le grand compositeur de musique de film du cinéma français était Maurice Jaubert (1900-1940), un maître dont l'oeuvre, à ce jour, demeure injustement méconnue. D'aucuns, dans les salons de l'époque, le regardaient de haut, pour le caractère «commercial» et éclectique de sa musique qui, tout en s'inscrivant dans la mouvance de la tradition française la plus classique et en présentant des affinités certaines avec des contemporains mieux cotés (le Groupe des Six), n'hésitait pas à emprunter généreusement aux idiomes du caf'conc' et du bal populaire. Aujourd'hui, c'est précisément le caractère très personnel, pétri d'émotions mais exempt de toute sentimentalité de cette synthèse «post-moderne» d'éléments hétérogènes qui force l'admiration. Le programme de ce CD, dirigé par Georges Delerue (1925-1992), émule éminent de Jaubert, est constitué d'extraits des bandes sonores de cinq films, dont quatre chefs-d'oeuvre de l'écran (Le Jour se lève, et Quai des brumes de Carné, L'Atalante de Vigo et Carnet de bal de Duvivier et une oeuvre oubliée (Le Petit chaperon rouge de Cavalcanti). L'enregistrement a été effectué en direct, avec quelques petits défauts (instruments solistes trop présents, applaudissements de l'auditoire) qu'on pardonnera facilement tant l'interprétation est dynamique. L'éditeur, les Disques Cinémusique, est une courageuse maison montréalaise qui a décidé de se consacrer à la publication de bandes sonores précieuses et rares d'origine québécoise et française.

Jean-Christophe Arlon - Cinéfonia, Paris, Vol. 1 N° 3, mars 2004
Un des plus grands compositeurs français du septième art dirigé par un géant de la musique de film hexagonale, tel est le rêve réalisé par cet album somptueux tiré d'un concert espagnol éminemment symbolique. En dirigeant une sélection des plus belles partitions de son aîné, Georges Delerue ne rend pas seulement le plus bel hommage à ce fer de lance de la génération précédente, il justifie en quelque sorte son attachement pour un compositeur dont le style musical et l'approche cinématographique l'influencèrent largement, le génie de l'un s'affranchissant de l'autre en assimilant ses leçons. Le fait que François Truffaut ait plusieurs fois repris des musiques de Maurice Jaubert (L'Argent de poche, La Chambre verte, L'homme qui aimait les femmes, L'histoire d'Adèle H) ne doit, bien sûr, rien au hasard et ne fait que renforcer la complicité qui l'unissait à son compositeur fétiche. Il est heureux que les Disques Cinémusique nous fassent une piqûre de rappel en dénichant ce petit bijou qui, au passage, démontre que les musiques de l'écran. écrites avec un tel talent, peuvent briller en concert au même titre que n'importe quelle pièce «classique».

 

© 2002-2019 Disques Cinémusique