DCM 123-126

50$ CAD

Livraison incluse
Écouter des extraits sur

MUSIQUES DE L’ÂGE D’OR DU CINÉMA FRANÇAIS

Compilation 4 CD
Parution : 2 novembre 2010

Notre coffret de quatre CD des Musiques de l'âge d'or du cinéma français comblera autant le fin connaisseur en ce domaine que le simple amateur de bonne musique qui s'intéresse au cinéma français. La période couverte ici s'étend du début des années 1930 jusqu'à la fin des années 1950, à l'avènement de la Nouvelle Vague.

Nous avons sélectionné plus de quatre heures de musiques écrites par 16 compositeurs pour une trentaine de films, allant des documentaires et courts métrages souvent méconnus aux classiques du septième art. Les 73 pièces au programme ne comportent aucun dialogue ni effet sonore, seulement de la musique instrumentale de grande qualité et des chansons de cinéma, dans une grande variété de styles : du symphonique au jazz en passant par la ballade sentimentale.

 

 Qu'il s'agisse d'oeuvres qui paraissent pour le première fois sur disque ou de rééditions de succès consacrés, nous avons optimisé la qualité sonore, afin que l'écoute demeure toujours agréable même pour les enregistrements les plus anciens. Illustré avec soin, le livret de 28 pages présente les compositeurs et leurs oeuvres. 
i   

 

Disque 1 - Le long métrage 

  

GEORGES VAN PARYS
01 Ce joli monde (1957) 4:48
02 Maxime (1958) 2:30

03  Un jour tu verras, du film Secret d’alcôve (1954) 3:28
chant et paroles : Marcel Mouloudji

04 La complainte de la butte, du film French Cancan (1954) 3:22
par Cora Vaucaire (1955), paroles de Jean Renoir

 

JEAN YATOVE • Manina, la fille sans voile (1952) 
05 Music Hall Cancan 2:40 
06 Sérénades pour guitare 3:17

07 The Escape /The Chase / Manina’s Love song 2:52

 

PAUL MISRAKI  • Et Dieu créa la femme (1956)
08 Jazz Party 1:45
09 La Bistraille 1:30

10  Suite : Yacht Melody / Dis-moi quelque chose de gentil
     / Fièvre tropicale 4:58 

11 Dis-moi quelque chose de gentil (orchestral)  2:30 

12  Le Garçon sauvage (1951) / Chiens perdus sans collier (1955) 5:00 

13 Sans Famille (1958) 5:30

 

RENÉ CLOËREC • En cas de malheur (1958)

14  Suite tirée du thème d’amour 4:45

15 Final 3:07 

 

ROMAN VLAD • Une Vie (1958)

16  Une Vie - chanté par Maria Schell, paroles de Marc Lanjean 2:25

17 Suite instrumentale I 3:48
18 Suite instrumentale II 5:36


DT: 64:45

 

 

Disque 2 - Le court métrage et le documentaire 

 

MAURICE JARRE
01 La Génération du désert (1956) 6:42

02  Le Bel indifférent (1957) 8:27

  

PAUL BRAFFORT
03 La Joconde (1957) 4:05
version orchestrale / version chantée par Barbara

  

PIERRE BARBAUD • Dimanche à Pékin (1956) 
direction d’orchestre: Georges Delerue
04 Suite I 11:00

05  Suite II 5:08

  

GEORGES AURIC  • Le Mystère Picasso (1956)
direction d’orchestre: Jacques Météhen

06  Ouverture 3:10

07  Matisse 5:00
08  La femme endormie 1:50

09  Taureau dans l'arène 3:33

10  Le matador 7:15

11  Le cirque 3:33
12  Femme lisant 3:10
13  Sur la plage 6:16

 
DT: 69:18

  

 

Disque 3

- La musique de catalogue de ROGER ROGER

01  Music Hall 2:46 

02  En carriole 2:35
03 Traffic Boom 2:37
04  Feux Follets 1:56
05  RoRo Rustica 1:30

06  La vitrine aux jouets 2:40

07  Chasse sauvage 3:02

08  Télé ski 2:13

  

- Les « Pleins Sons » de Serge Franklin et son ensemble

 MAURICE THIRIET
09 Fanfan La Tulipe 1:28 (1952) 

  

MAURICE THIRIET

10  Une si jolie petite plage 2:19  (1949)

  

PAUL MISRAKI
11 La Fièvre monte à El Pao 2:12  (1960)

  

GEORGES VAN PARYS
12  Belles de nuit 2:14  (1952)

  

JEAN WIENER
13 Valse de Pot-Bouille 1:29 du film Pot-Bouille (1957)

  

MAURICE THIRIET - JACQUES PRÉVERT

14  Complainte de Gilles 2:29 du film Les Visiteurs du soir (1942)

  

JOSEPH KOSMA - JACQUES PRÉVERT

15  Chanson du vitrier 1:57 du film Adieu Léonard 1943)

16  À la belle étoile 4:29 du film Le Crime de Monsieur Lange (1935)

17  Tournesol 2:18 du film Souvenirs perdus (1950)

18  Compagnons des mauvais jours 2:31 du film Souvenirs perdus (1950)

19  Chanson de l'eau 1:32 du film Aubervilliers (1945)
20  Tu étais la plus belle 2:06 du film Le Soleil a toujours raison (1941)

21  Baptiste (ballet) 1:46 du film Les Visiteurs du soir (1942)

22  Les enfants qui s'aiment 2:27 du film Les Portes de la nuit (1946)

  

SERGE FRANKLIN - Hommage à Kosma et Prévert

23  Quai du point du jour 2:38 

 
DT: 54:04 

   

 

 Disque 4 - Georges Tzipine, compositeur et chef d’orchestre

 

GEORGES TZIPINE 
Les Actualités Gaumont (Gaumont News 1925-1955)

01  Inauguration 2:41

02  Défilé  2:13

03  Premières feuilles mortes 1:32 
04  Vitesse acquise 1:50 
05  Deux charlestons 3:15 
06  Pour une médaille d’or 1:22
07  Reflets d’automne 2:34
08  Réception à la cour 1:47
09  L’Amérique au pas de cadence 1:54
10  Au temps des crinolines / New-York - Los Angeles 2:28

11  Alla Tchaikovski 2:44

12  Réception de chefs d’état 2:42
13  Pendant un coup d’état 2:11

  

 MAURICE THIRIET  • Les Visiteurs du soir (The Devil’s Envoys)

14  Le château / Pavane 6:41

15  Démons et merveilles / Le maléfice / 
Le tendre et dangereux visage de l’amour 5:15

16  Le Tournoi / Interlude / Final 5:06

  

 HENRI SAUGUET
17 Clochemerle 6:57

   

JEAN FRANÇAIX • Si Versailles m’était conté (Royal Affairs in Versailles)
18  Le Salon de la guerre / La Vénus pudique 
 / Le Grand Trianon / L’Allée des Marmousets 3:40 

19  La distribution des Aigles / La galerie des Batailles 
/ À toutes les gloires de France 4:42 

 
DT 63:24 

 

 

Sylvain Cormier - Le Devoir, Montréal, 17 décembre 2010
Qui a bien compilé compilera. Le bon travail réalisé autour des musiques de Lucien Adès (25 ans de Musique de Cinéma Français) ayant été loué, les cinéphiles et mélomanes québécois de chez Cinémusique rempilent. Pour ce coffret de quatre disques, ils ont ratissé large, rééditant 45-tours et microsillons des années 50, bandes originales de film pour la plupart, où la qualité des partitions est le fil conducteur: ça va d'immortelles de Prévert-Kosma (admirable À la belle étoile, du film Le Crime de monsieur Lange) jusqu'à des trames d'Actualités Gaumont signées Georges Tzipine, et ça lie à des films tant célébrés qu'oubliés des compositeurs qui ont bien mérité de la patrie, ici un Georges Van Parys (jolie dentelle pour Belles de nuit), là un Jean Françaix (pompes de circonstance pour Si Versailles m'était conté). Mon inclination va naturellement du côté de Paul Misraki, dont la musique d'Et Dieu créa la femme... exhale encore le parfum du scandale. Humez! 

 

© 2002-2019 Disques Cinémusique