DCM 149

27$ CAD

Livraison incluse

 

Extraits sonores

sur cette page

LA REINE BLANCHE 
Musique composée et dirigée par Georges Delerue


ÉDITION LIMITÉE À 750
Parution : 5 avril 2013

Surtout connu pour Le Grand Chemin, son plus grand succès critique et populaire, Jean-Loup Hubert a écrit et réalisé en 1991 La Reine blanche, qui met en vedette Richard Bohringer, Bernard Giraudeau, Jean Carmet, Catherine Deneuve dans le rôle titre, et Isabelle Carré dans son premier rôle important.

Le film raconte l’amitié-rivalité entre deux hommes, Yvon et Jean, épris d’une même femme, Liliane, dans un petit village portuaire près de Nantes. Yvon (Giraudeau) ayant  décidé de partir s’installer en Guadeloupe pour des raison inconnues, c’est le second prétendant (Bohringer) qui a épousé la blonde Liliane (Deneuve), et lui a fait quatre enfants. Quand, vingt ans plus tard, Yvon décide de revenir au bercail, il ramène sa propre famille : une épouse noire et trois enfants «café au lait». La passion d’Yvon se ravive au contact de son ancienne flamme, qu’il entreprend de séduire au grand dam de Jean... 

Pour ce mélodrame, une des dernières productions auxquelles il devait collaborer, Georges Delerue (1925-1992) a livré un thème principal à l’accordéon qui exprime le sentiment de mélancolie que partagent  les principaux personnages. Cet air récurrent, qui se décline lentement, comme le rythme de vie du village, fait l’objet de quelques variations intéressantes à mesure que progresse l’intrigue et que se précisent les enjeux dramatiques. Ailleurs, la musique pour cordes évoque celle que Delerue a composé l'année précédente pour Joe Versus The Volcano. Un thème remarquable n’apparaît qu’une seule fois, lors d’une scène cruciale où Liliane revêt la robe qui a contribué à lui mériter jadis son titre de reine de beauté.

Notre remasterisation de La Reine blanche met aussi en valeur des pièces qui passent généralement au second plan : les musiques d’ambiance et de danse. Elles s’avèrent particulièrement réussies et diversifiées, plusieurs scènes du film se déroulant dans des cafés, des bars, lors des fêtes foraines et des bals populaires. Ces pièces utilitaires comportent ici une signature aisément reconnaissable, preuve que Georges Delerue n’a pas ménagé ses efforts.

La bande sonore du film comprend également plusieurs chansons d’époque, dont Mon Amant de Saint-Jean, qui figurait sur le disque original Polydor, mais que nous n’avons pas jugé utile de reproduire ici. Seul autre changement au programme par rapport au premier album, deux courtes pièces ont été réunies dans une seule plage : Le retour / Jean. Notre édition avec livret-couleurs de 8 pages est limitée à 750 exemplaires. 

 

01 Le Sainte-Marie 2:40 
02 Le retour / Jean 1:59 
03 Les retrouvailles 0:59 
04 Lili 2:16
05 Bamboulas Sambas 1:59 
06 Yvon 1:27 
07 Rouge baiser 2:06 
08 Le jeu de puces 2:19 
09 La kermesse 2:43 
10 Les petits ballons 3:14 
11 L'aveu 3:20 
12 La robe fantôme 2:48 
13 Le pardon 1:07 
14 Le cha-cha de la reine 1:34 
15 La fuite de Jean 1:07 
16 Le gars des îles 3:04 
17 Chez Rita 2:59 
18 Les adieux 1:44
19 La petite récompense 0:43 
20 L'enfance 2:49

 

DT 43:07

 

© 2002-2019 Disques Cinémusique