HORS CINÉMA
L'adieu-cover.jpg

Corinne Marchand (née en 1931) s'est fait connaître comme actrice avec l’arrivée de la Nouvelle Vague en France tout en menant une discrète carrière de chanteuse. Son premier grand succès à l’écran en 1962, Cléo de 5 à 7, lui a fourni l’occasion d’interpréter d'excellentes chansons de Michel Legrand, qui tenait le rôle de son pianiste dans le film.

 

Corinne Marchand a par la suite enregistré quelques autres maxi 45 tours. Celui intitulé L’adieu, paru en 1964, se démarque par la qualité des compositions et de l’accompagnement signé Léo Petit et François Rauber. Les quatre chansons mettent en valeur la voix particulière de la comédienne dans différents registres, de la tendresse langoureuse à l’humour désabusé.

 

Un autre 45 tours remarquable de Corinne Marchand offre deux chansons composées par Georges Delerue pour le feuilleton télé Une autre vie, diffusé en 1971. Les amateurs du compositeur et de la comédienne-chanteuse attendent toujours sa réédition en numérique. Disques Cinémusique a pour sa part enregistré une version instrumentale de la chanson Une autre vie sur l’album intitulé Les plus beaux thèmes pour le piano de Georges Delerue.

En voir plus

Les magnifiques chants spirituels de JULIE AREL

 

Julie Arel s’est fait connaître dans les années 1970 au Québec avec plusieurs chansons à succès, signées notamment par Diane Juster, Michel Conte et Christian St-Roch. Elle a enregistré quatre albums 33 tours, une vingtaine de 45 tours, et donné des récitals dans des salles prestigieuses, en plus de se distinguer dans des festivals de chanson à l’étranger.  Dotée d’une voix puissante et limpide, au registre étendu, Julie Arel semblait promise à une brillante carrière d’envergure internationale.

 

Pourtant, la jeune chanteuse n’était pas vraiment heureuse. Insatisfaite du traitement que lui réservait les compagnies de disques, déçue par le caractère stéréotypé du répertoire dans lequel on semblait vouloir l’enfermer, elle a aussi connu de grandes épreuves dans sa vie personnelle. À la faveur de nouvelles rencontres dans le milieu de l’Évangélisation, Julie Arel s’est convertie à l’enseignement biblique et elle a décidé de s’en faire le porte-parole en chansons. En 1984, elle a effectué un retour professionnel avec un album de compositions originales proclamant sa foi : Des Ténèbres à la Lumière.

 

Devant l’indifférence des médias, Julie Arel s’est tournée vers un public plus réceptif au message évangélique, en dehors du circuit habituel des salles de spectacles. Un milieu inconnu de la vaste majorité de ses admirateurs. Elle a écrit de nombreuses chansons spirituelles, textes et musiques, qui ont été interprétées lors de ses récitals à travers le Canada et même États-unis, du milieu des années 1980 jusqu’en 2000. Une centaine ont été enregistrées sur des disques non distribués commercialement.

 

Les deux albums remastérisés que nous proposons regroupent les compositions de Julie Arel, en anglais comme en français, qui nous semblent les plus susceptibles de plaire aux mélomanes, qu’ils soient croyants ou non. L’accompagnement aux claviers électroniques est daté mais le message véhiculé demeure intemporel et d’une portée universelle. Les mélodies s’inspirent du gospel traditionnel, du Nouvel âge et de divers courants de la musique populaire, avec parfois des accents opératiques. Toutes mettent en valeur la voix exceptionnelle de l’auteure-interprète. Après avoir si bien chanté l’amour humain Julie Arel s’est surpassée en célébrant l’amour divin.

© 2002-2019 Disques Cinémusique